info
« La Fondation Général Bigeard, sous l'égide de la Fondation de France a le devoir de faire connaître les principes qui ont guidé la vie et l’œuvre du Général afin que les jeunes générations, puissent s’en inspirer trouvant ainsi des exemples d’enthousiasme et d’espérances sans cesse renouvelés.»

Message

Promotion Bigeard

     

    Le 23 juillet 2011, la cinquantième promotion de lÉcole Militaire Interarmes de Coetquidan a choisi de se faire baptiser Promotion Marcel Bigeard. Voir site EMIA...

    Mémorial au 3e RPIMa de Carcassonne

    Une stèle haute de 3,65 m et pesant près de dix tonnes, réalisée en marbre de Caunes-Minervois, a été inaugurée le 29 juin 2012. Elle est installée place du Général-de-Gaulle, face à l’entrée de son ancien régiment, le 3e RPIMa. Elle représente le général Bigeard de profil, fumant la pipe et coiffé de la célèbre casquette Bigeard. Le monument a été financé par une souscription qui a rapporté 35 000 euros. Voir stèle et article...

     

    Héritage militaire:

    De par son originalité et sa relative autonomie, Marcel Bigeard a pu développer et mettre en pratique des techniques adaptées à certaines situations. Ainsi, suite aux échecs meurtriers et inutiles de l’Armée face à l’armée insaisissable des Viets, Bigeard s’adapta à la nature de l'ennemi, et développa des techniques de raid commando en profondeur dans les lignes ennemies. Par mimétisme, il opérait de manière très brève et furtive. En Algérie, à nouveau face à une guerre non conventionnelle, il développa le concept de contre-guérilla, fondée sur de très importants moyens de renseignement. Ceci lui permettait d’infiltrer et de reconstituer l’architecture des réseaux de la résistance d'Alger. Malgré une bonne efficacité globale, il considérait ce travail plus digne d'enquêteurs, de policiers que de militaires. Les innovations de Bigeard furent étudiées par le Pentagone pour préparer l’invasion de l’Irak.Toujours en Algérie, après la bataille d’Alger, face aux immensités désertiques du Sud algérien, Bigeard inventa l’opération héliportée : au lieu d’utiliser les hélicoptères pour ramener les blessés comme il était d’usage jusqu’alors, il mit à profit la rapidité et la souplesse d’utilisation de ces engins pour surprendre l’ennemi, et par là-même, moderniser son expérience en terre indochinoise. Ces pratiques seront massivement reprises par les Américains lors de la guerre du Viêt Nam. Voir parcours militaire...

     

Voir page facebook "promotion Bigeard"


Le soldat
Le politique
L'auteur
Espace privé
 
Rechercher
Laissez un commentaire
Thématique
Vidéothèque