Fondation Général Bigeard

a pour objet de perpétuer l'oeuvre et la mémoire de Marcel Bigeard en s'attachant notamment à promouvoir auprès de la jeunesse les valeurs de courage et de fierté de la patrie, dans l'esprit du général.

Les cendres du Général Bigeard aux Invalides

Les cendres du commandant héroïque de Dien Biên Phù reposeront aux côtés des grands noms de l’armée française.

Le ministère de la Défense a annoncé jeudi que les cendres du général Marcel Bigeard seront transférées à l’Hôtel des Invalides, à Paris. Décédé le 18 juin 2010 à l’âge de 94 ans, Marcel Bigeard souhaitait que celles-ci soient dispersées au-dessus de Dien Biên Phù, au Vietnam, pour «rejoindre ses camarades tombés au combat» en mai 1954.

Face au refus des autorités vietnamiennes, Gérard Longuet, le ministre de la Défense, avait adressé une lettre à la fille du général, Marie-France, pour lui proposer que les cendres de son père soient transférées aux Invalides, lieu de repos des grands noms de l’armée française. A ce jour, la date de ce transfert n’a pas encore été déterminée.

Un personnage historique de l’armée française

Elevé à titre posthume à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur française par Nicolas Sarkozy en 2011, le général Bigeard est considéré par les militaires comme le dernier personnage héroïque de l’armée française. Baroudeur des guerres coloniales, Commandant du 6e bataillon de parachutistes coloniaux, il avait résisté jusqu’à la chute de Dien Biên Phù, avant d’être détenu six mois par l’armée Vietminh.

Marcel Bigeard a également mené une carrière politique. Le général avait occupé la fonction de secrétaire d’Etat à la Défense durant 18 mois de 1975 à 1976 sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing avant d’être élu député de Meurthe-et-Moselle de 1978 à 1988.

 

Source : le Figaro

fondatioxzbigard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page