Hommage à Toul

Plus de 2 000 personnes, dont de nombreux militaires, ont rendu lundi 21 juin un ultime hommage au général Marcel Bigeard, lors de ses obsèques en la cathédrale de Toul (Meurthe-et-Moselle). "C'est un homme qui était un héros et un exemple. Il m'avait donné un conseil: être souple comme le cuir mais trempé comme l'acier pour 'être et durer'", a déclaré le ministre de la Défense Hervé Morin, faisant référence à la devise du 3e régiment de parachutistes d'infanterie et de marine de Carcassonne, que le général Bigeard avait commandé de 1958 à 1960.

Le ministre de la Défense et l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing étaient présents dans la cathédrale Saint-Etienne, située à quelques centaines de mètres du domicile de Marcel Bigeard, où le militaire est décédé vendredi matin, à l'âge de 94 ans.

Sur le cercueil, recouvert du drapeau français, avaient été posés la grand-croix de la Légion d'honneur, le képi et la casquette kaki de para du général, alors qu'une gerbe de la présidence de la République avait été déposée au pied de la dépouille.

L'ensemble du 3e régiment de parachutistes d'infanterie et de marine de Carcassonne, ainsi que des centaines de militaires, dont 500 porte-drapeaux, ont assisté aux obsèques. Au premier rang figuraient Gaby et Marie-France Bigeard, la veuve et la fille du militaire, ainsi que plusieurs personnalités politiques.

Le dernier clin d'oeil d'un éternel rebelle Valéry Giscard d'Estaing, qui avait fait de Marcel Bigeard son secrétaire d'Etat à la Défense entre 1976 et 1978, a évoqué la mémoire du "dernier soldat emblématique de notre histoire militaire.

J'ai compris le souhait de Marcel Bigeard de vouloir ses cendres dispersées sur Dien Bien Phu: ce sera son troisième saut, pour rejoindre ses hommes", a dit l'ancien président, qui a confié avoir parlé au téléphone avec le général "il y a 17 jours, lorsqu'il était à l'hôpital.

Je lui avais promis de venir le voir à Toul, mais je ne pensais pas venir si tôt", a-t-il regretté. Devant le cercueil, le ministre de la Défense a pris la parole en fin de cérémonie en évoquant "le souvenir de son regard lumineux, de son rire clair et de son enthousiasme communicatif". "Vendredi dernier, c'était un 18 juin, vous avez effectué votre dernier saut. Etait-ce une ultime volonté de vous confondre avec l'histoire? Etait-ce le dernier clin d'oeil d'un éternel rebelle?", a dit Hervé Morin.

La cérémonie, célébrée par Mgr Luc Ravel, évêque aux armées françaises, a en outre été marquée par l'intervention de l'aumônier de la garnison de Toul. Ce dernier a rappelé les accusations de torture contre Marcel Bigeard, "ce que vous avez toujours démenti", a souligné l'homme d'église.

Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille, présente aux côtés de nombreuses autres personnalités politiques locales, a également pris la parole pour lire un extrait de la Bible. Les honneurs militaires seront rendus au général Bigeard mardi à 11H00 dans la cour d'honneur des Invalides, a annoncé lundi le gouverneur militaire de Paris dans le carnet du Figaro.

Le cercueil de Marcel Bigeard sera exposé en la cathédrale de Saint-Louis des Invalides, l'église des soldats", du lundi 21H00 au mardi 10H00.

Source AFP


Diaporama Discours

Hommage aux Invalides

Il souhaitait qu‘elles soient larguées au-dessus de Dien-Bien-Phu, là où reposent ses camarades tombés pendant la guerre d’Indochine. Les cendres du Général Marcel Bigeard seront finalement déposées aux Invalides aux côtés des gouverneurs, des maréchaux de France et des plus illustres chefs militaires de la nation.
Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a en effet proposé cette option à la fille du Général, Marie-France Bigeard, dans une lettre datée du 18 octobre arrivée à son domicile de Toul avant-hier. « Une très bonne nouvelle », selon l’avocate Anne-Marie Quenette. Cette proche amie de la famille ne tient cependant pas à commenter davantage cette décision qui n’est encore qu’officieuse : « C’est au ministre qu’il revient de l’annoncer. » Contacté hier après-midi, ce dernier n’était pas joignable. Sans attendre, le cabinet de Nadine Morano, la ministre chargée de l’Apprentissage et à la Formation professionnelle qui a été élue députée à Toul dans la même circonscription que Bigeard, a fait savoir en début de soirée que l’État et la famille étaient parvenus à « un accord de principe » : « Gérard Longuet s’est engagé pour que ça aille au plus vite », explique l’attaché spécial de la ministre. « Le choix des Invalides est à la hauteur de l’homme. »

Le sentiment est partagé par Christian Piquemal. « Les cendres se trouveront ainsi à côté de celles des maréchaux Lyautey, Foch, Leclerc, Juin, et de Rouget de Lisle », écrit le président de l’Union nationale des parachutistes dans un message envoyé à toutes ses sections, hier. « Cet hommage hors du commun rendu enfin au général Bigeard est la plus belle reconnaissance de son parcours exceptionnel. »
Depuis le décès de Marcel Bigeard, le 18 juin 2010, trois ministres successifs - Hervé Morin, Michèle Alliot-Marie et Alain Juppé - ont tenté de négocier le dépôt d’une urne au pied de la stèle du souvenir situé au milieu de l’ancien champ de bataille sans parvenir à convaincre les autorités vietnamiennes. Au printemps dernier, le ministère de la Défense a proposé de transférer les cendres au Mémorial des guerres en Indochine de Fréjus, dans le Var ; une proposition saluée sans grand enthousiasme.
L’intervention personnelle du Lorrain Gérard Longuet semble avoir permis de débloquer la situation. Pas encore officiellement annoncé, le choix des Invalides est déjà applaudi. Une grande cérémonie devrait être organisée à l’occasion du transfert des cendres de la Lorraine vers Paris.

 

Source: l'est républicain -Baptiste BIZE


Diaporama Discours

Hommages à Fréjus


Les cendres du général Marcel Bigeard ont été transférées mardi 20 novembre 2012 au mémorial des Guerres d'Indochine à Fréjus, où reposent les corps de milliers de soldats morts lors de ce conflit. La date retenue est celle de la date anniversaire de l'opération Castor, au cours de laquelle il avait sauté en 1953 sur Dien Bîen Phu à la tête de ses paras.

Il souhaitait qu‘elles soient larguées au-dessus de Dien-Bien-Phu, là où reposent ses camarades tombés pendant la guerre d’Indochine. Les cendres du Général Marcel Bigeard seront finalement déposées aux Invalides aux côtés des gouverneurs, des maréchaux de France et des plus illustres chefs militaires de la nation. Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a en effet proposé cette option à la fille du Général, Marie-France Bigeard, dans une lettre datée du 18 octobre arrivée à son domicile de Toul avant-hier. « Une très bonne nouvelle », selon l’avocate Anne-Marie Quenette. Cette proche amie de la famille ne tient cependant pas à commenter davantage cette décision qui n’est encore qu’officieuse : « C’est au ministre qu’il revient de l’annoncer. » Contacté hier après-midi, ce dernier n’était pas joignable.

Sans attendre, le cabinet de Nadine Morano, la ministre chargée de l’Apprentissage et à la Formation professionnelle qui a été élue députée à Toul dans la même circonscription que Bigeard, a fait savoir en début de soirée que l’État et la famille étaient parvenus à « un accord de principe » : « Gérard Longuet s’est engagé pour que ça aille au plus vite », explique l’attaché spécial de la ministre. « Le choix des Invalides est à la hauteur de l’homme. »


Diaporama Discours