info
« La Fondation Général Bigeard, sous l'égide de la Fondation de France a le devoir de faire connaître les principes qui ont guidé la vie et l’œuvre du Général afin que les jeunes générations, puissent s’en inspirer trouvant ainsi des exemples d’enthousiasme et d’espérances sans cesse renouvelés.»

Message

Cérémonie aux Invalides

Il souhaitait qu‘elles soient larguées au-dessus de Dien-Bien-Phu, là où reposent ses camarades tombés pendant la guerre d’Indochine. Les cendres du Général Marcel Bigeard seront finalement déposées aux Invalides aux côtés des gouverneurs, des maréchaux de France et des plus illustres chefs militaires de la nation.

 

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a en effet proposé cette option à la fille du Général, Marie-France Bigeard, dans une lettre datée du 18 octobre arrivée à son domicile de Toul avant-hier. « Une très bonne nouvelle », selon l’avocate Anne-Marie Quenette. Cette proche amie de la famille ne tient cependant pas à commenter davantage cette décision qui n’est encore qu’officieuse : « C’est au ministre qu’il revient de l’annoncer. » Contacté hier après-midi, ce dernier n’était pas joignable. Sans attendre, le cabinet de Nadine Morano, la ministre chargée de l’Apprentissage et à la Formation professionnelle qui a été élue députée à Toul dans la même circonscription que Bigeard, a fait savoir en début de soirée que l’État et la famille étaient parvenus à « un accord de principe » : « Gérard Longuet s’est engagé pour que ça aille au plus vite », explique l’attaché spécial de la ministre. « Le choix des Invalides est à la hauteur de l’homme. » Le sentiment est partagé par Christian Piquemal. « Les cendres se trouveront ainsi à côté de celles des maréchaux Lyautey, Foch, Leclerc, Juin, et de Rouget de Lisle », écrit le président de l’Union nationale des parachutistes dans un message envoyé à toutes ses sections, hier. « Cet hommage hors du commun rendu enfin au général Bigeard est la plus belle reconnaissance de son parcours exceptionnel. »
Depuis le décès de Marcel Bigeard, le 18 juin 2010, trois ministres successifs - Hervé Morin, Michèle Alliot-Marie et Alain Juppé - ont tenté de négocier le dépôt d’une urne au pied de la stèle du souvenir situé au milieu de l’ancien champ de bataille sans parvenir à convaincre les autorités vietnamiennes. Au printemps dernier, le ministère de la Défense a proposé de transférer les cendres au Mémorial des guerres en Indochine de Fréjus, dans le Var ; une proposition saluée sans grand enthousiasme.
L’intervention personnelle du Lorrain Gérard Longuet semble avoir permis de débloquer la situation. Pas encore officiellement annoncé, le choix des Invalides est déjà applaudi. Une grande cérémonie devrait être organisée à l’occasion du transfert des cendres de la Lorraine vers Paris.

 

Source: l'est républicain -Baptiste BIZE

 

 

Le soldat
Le politique
L'auteur
Espace privé