info
« La Fondation Général Bigeard, sous l'égide de la Fondation de France a le devoir de faire connaître les principes qui ont guidé la vie et l’œuvre du Général afin que les jeunes générations, puissent s’en inspirer trouvant ainsi des exemples d’enthousiasme et d’espérances sans cesse renouvelés.»

Message

Actualités parachutistes

Un militaire français tué lundi dans le nord du Mali au cours d'une mission de reconnaissance a été "victime d'une attaque suicide", selon le ministère de la Défense . Il s'agit d'un sous-officier du 1er régiment étranger de Génie de Laudun-l'Ardoise dans le Gard, alors qu'il participait à une opération de reconnaissance dans la région d’Al Moustarat.
   

Changement à la tête du 3e régiment parachutiste d’infanterie de marine (3e RPIMa). Depuis ce samedi matin, le régiment carcassonnais est dirigé par le lieutenant-colonel Jean-Côme Journé. La passation de commandement, organisée dans la cour de caserne Laperrine, était présidée par le général Salaun, commandant de la 11e brigade parachutiste (BP) dont fait partie le 3e RPIMa.
Après une revue des troupes, le général Salaun a rendu un vibrant hommage au colonel François-Xavier Mabin. «Votre engagement a été exceptionnel. Vous avez maintenu au plus haut niveau ce régiment», a-t-il déclaré, après avoir salué «les qualités humaines»,  de cet officier. 

L’ancien chef de corps intégrera dans les prochains jours le cabinet du chef de l’état-major de l’armée de terre, à Paris.
Son successeur, âgé de 41ans et père de six enfants, n’arrive pas en terre inconnue. Jean-Côme Journé a, pendant quelques années, exercé au sein du régiment du 8e RPIMa de Castres.

Après une revue des troupes, le général Salaun a rendu un vibrant hommage au colonel François-Xavier Mabin. «Votre engagement a été exceptionnel. Vous avez maintenu au plus haut niveau ce régiment», a-t-il déclaré, après avoir salué «les qualités humaines»,  de cet officier. 

L’ancien chef de corps intégrera dans les prochains jours le cabinet du chef de l’état-major de l’armée de terre, à Paris.
Son successeur, âgé de 41ans et père de six enfants, n’arrive pas en terre inconnue. Jean-Côme Journé a, pendant quelques années, exercé au sein du régiment du 8e RPIMa de Castres.

 

   
Une manifestation tentera, jeudi 26 juin 2014, à 19 heures à débaptiser le square Bigeard à AIX-les-Bains.
A priori tous les paras et les légionnaires de 73 et 74 sont prévenus, qui iront s’opposer à cette manifestation, et parmi eux des Anciens très âgés.
Appel est donc lancé aux amicales des départements voisins pour les renforcer EN NOMBRE et montrer notre détermination.
Le rendez-vous est fixé à 18 heures sur le parking du Grand-Port à côté du square Bigeard.
Se présenter en tenue et… calmes.
Merci de faire circuler aux associations amies (les doublons ça se supprime !)
Pour le président Peter Huybrecht
Jacky Saint-Maurice
Secrétaire AALE Isère
   
Le 7 mai, avait lieu la commémoration de la fin des combats de Diên Biên Phû. La cérémonie s'est déroulée à l'ETAP. Voir diaporama...
   
 

7 mai 1954, chute de Dien Bien Phu...

Le camp retranché de Dien Bien Phu Voir le dossier...

Il y a 60 ans... La France quittait l'Indochine! Lire l'édito du Président de l'UNP...

   
Le sergent Marcel Kalafut du 2e REP mort en opération au Mali Lors d'une opération d'infiltration,
   

Alors que la 1ère Cie du 1er régiment de chasseurs parachutistes part en Nouvelle Calédonie pour quatre mois, la 3ème Cie du 1er RCP, déployée dans le cadre de l'opération Sangaris, avec les renforts d’autres compagnies depuis le 6 décembre vient de rentrer au quartier Beaumont avec tous les honneurs.

Une mission complexe pour les militaires français à Bangui où ils sont intervenus pour stopper les violences inter confessionnelles entre musulmans et chrétiens et créer les conditions d'un retour à la normale mais également permettre l'action humanitaire.

Du haut de ses 29 ans le Capitaine Arnaud (il s’agit de son prénom car seuls les très haut gradés sont appelés par leur nom), commandant la 3ème compagnie de combat du 1er RCP, passé déjà par l’Afghanistan, parle déjà d’une mission «qui le marquera à vie»

De fait après presque 4 mois passés en République Centrafricaine dans le cadre d’une alerte Guépard, les 196 parachutistes du 1er RCP ont réalisé une mission délicate et variée menant des opérations de patrouilles et de sécurisation de la population centrafricaine, tout d’abord à Bangui puis dans le Nord du pays. Ce retour sur les terres ariégeoises s’est ponctué d’une cérémonie des couleurs au quartier Beaumont, en présence de Mme le préfet de l’Ariège sous le commandement du Colonel Bruno Helluy, 39ème chef de corps du 1er RCP qui ne manquera pas de rappeler les faits d’armes de sa compagnie sur le théâtre des opérations.

«La 3ème Compagnie rentre cette semaine d’une mission exceptionnelle dite de courte durée à Bangui où elle sera finalement restée plus de trois mois dans un climat particulièrement difficile pour remplir des missions aussi variées que complexes et dangereuses» Et le colonel de revenir sur ses missions en premier lieu «pour sécuriser l’aéroport et contenir le flot de réfugiés, ses interventions en ville au contact d’une foule souvent amicale, parfois hostile mais toujours incontrôlable, où elle assiste à des scènes d’une rare violence qu’elle saura contrôler et maîtriser»

Des missions successives qui conduiront la 3ème Cie jusqu’à la frontière camerounaise où sa «mission est alors de séparer les belligérants, de contrôler les routes et les villes principales et surtout d’éviter massacres, exactions et pillages et ce dans un territoire bien plus grand que l’Ariège, où l’anarchie est totale»
Vous pouvez être assurés de la reconnaissance du régiment et de la NationFiers de ses hommes et de leur attitude faite de maîtrise de la force et de dissuasion, le Colonel insistera «sur le  nombre très important de vies humaines sauvées grâce à cette intervention» Même si le chemin de la paix en Centrafrique semble encore long de l’aveu du colonel, c’est sous l’oreille attentive de Nathalie Marthien qu’il honorera ces soldats de retour.

«Vous pouvez être assurés de l’utilité de votre mission et de la reconnaissance du régiment et de la Nation» Car d’autres eux «n’ont pas eu cette chance» dira-t-il encore avec une pensée pour ceux du 8 et du RICM.

«Les parachutistes vont partir entre 3 et 4 semaines pour une permission bien méritée dans leurs foyers, eux qui ont passé les fêtes de fin d’année loin de leur famille,» relate à l’issue de la cérémonie le jeune capitaine des anecdotes encore plein la tête: «le soir de Noël un de mes soldats a pris une balle perdue dans son casque au moment où il montait la garde»

Sur place pour mettre en application les mesures de confiance et protéger les populations menacées, le Capitaine Arnaud s’épanche encore davantage sur cette expérience avant tout humaine «on a vécu de moments très forts, notamment dans les liens avec les populations dont l’accueil a toujours été chaleureux. Pour moi ça été une expérience très forte. Ça m’a réappris ce côté de l’Afrique où tout est plus clair mais aussi plus violent. C’est une riche expérience humaine tant avec mes hommes qu’avec les africains, la population. Ça restera gravé dans ma mémoire»

Assurément pour le Capitaine comme tous ses rapaces une permission loin du théâtre des évènements, comme un retour dans le nid, salvateur et bien mérité.

La fondation Général Bigeard s'associe à cette permission bien méritée.Allez les p'tits gars! comme disait le Général...

   
  Avril 1961, fin du 1er Baitaillon Etranger de Parachutistes
   

Le général d’armée Pierre de Villiers a été nommé comme successeur de l’amiral Edouard Guillaud au poste de chef d’état-major des armées lors du conseil des ministres du 15 janvier 2014. Il prendra ses fonctions le 15 février 2014.

Le général d’armée Pierre de Villiers, occupe depuis mars 2010 la fonction de major général des armées, poste qui fait de lui le numéro deux des armées et le plus proche collaborateur de l’amiral Guillaud.

Officier de l’armée de terre, engagé en opérations à plusieurs reprises et ancien auditeur de l’Institut des hautes études de la défense nationale,  il a occupé depuis 2004 différentes fonctions au plus haut niveau de l’administration centrale, dont celle de chef de cabinet militaire du Premier Ministre.

Dans sa fonction actuelle, il a  conduit l’ensemble des travaux préparatoires à la transformation des armées. Il sera désormais chargé de les mettre en œuvre dans le cadre de la loi de programmation militaire 2014-2019.

 Biographie de GA de Villiers

   

Général Salaün

Le 20 novembre 2013, la 11 BP a commémoré le début de CASTOR en faisant sauter prés de TARBES des éléments des unités qui ont participé à cette opération. Ce saut fut suivi d'une prise d'armes sur le terrain présidée par le Général SALAÜN, cdt la Brigade. Quelques images de cette commémoration. Voir photos & vidéo

Nota: Le 7 mai 2014 à PAU, la 11 BP commémorera la fin des combats de Dien Bien Phu.

   

Blandine Perroud

Blandine Perroud 36 ans est décédée des suites de ses blessures après un accident de saut en parachute mercredi. Elle effectuait un entrainement à l'aérodrome de GAP Tallard (Hautes Alpes), en vue des championnats du monde militaire organisés en Chine à la fin du mois d'octobre. Blandine avait remporté de nombreux  titres.  Vice-championnes d'Europe de précision d'atterrissage, ainsi que du combiné précision d'atterrissage-voltige. Les épreuves se sont déroulées cet été en Russie. Blandine Perroud a été championne du monde de skysurf en 2004. Elle compte 5500 sauts à son actif. Brevetée d'État comme instructeur pour la chute et le saut tandem. À travers le monde, elle était devenue une ambassadrice du Free Fly. Elle avait sauté devant la tribune officielle, à l'occasion du défilé du 14 juillet sur les Champs-Élysées.

   

Hélie Denoix de Saint Marc

L'ancien officier s'est éteint le 26 août 2013 à l'âge de 91 ans à La Garde-Adhémar, dans la Drôme. Il était devenu plus qu'un écrivain à succès, une référence morale et historique. Hélie de Saint Marc, qui vient de mourir, connut un destin exceptionnel. Ne serait-ce que parce qu'au cours de sa longue vie il fut successivement l'homme de l'humiliation, de l'engagement, de la proscription avant d'être finalement réhabilité.

Source/ le figaro

   
 

L’adoption du nom “Marcel Bigeard” pour un square d’Aix-les-Bains n’avait pas fait l’unanimité lors du conseil municipal du 26 mars dernier. L’opposition avait relevé que “la réputation de cet ancien combattant était entachée de zones d’ombre lors des combats en Algérie” et avait voté contre cette délibération.

Le maire, Dominique Dord (UMP) avait répondu que les associations patriotiques avaient donné leur accord et que Marcel Bigeard demeurait une figure de l’Armée française.

L’inauguration aura donc lieu et l’Isérois Marcel Bernard, président de la section des Allobroges 1 ère classe Roch Charmet de l’UNP (Union nationale des parachutistes) sera présent samedi 23 juin avec sa section.

« Toutes les associations patriotiques d’Isère comme de Savoie sont invitées », précise Dominique Bonvillain, membre de l’UNP et secrétaire général de la Fname (Fédération nationale des anciens des missions extérieures).

La cérémonie se déroulera au monument aux morts d’Algérie, Maroc et Tunisie, au port d’Aix-les-Bains, au bout de l’avenue du Grand Port, à 9 heures (défilé à 8 h 30) et sera présidée par le général Piquemal, en présence du député-maire de la ville et de la fille du général Bigeard, Marie-France.

Source LeDauphiné

   
 

Bérets rouges contre Front de Gauche à Aix-les-Bains

A Aix-les-Bains, mercredi 26 juin 2013, vers 19 heures, un face-à-face étonnant s’est déroulé au square Marcel Bigeard. Une soixantaine d’anciens combattants parachutistes Béret rouges de la guerre d’Algérie ont occupé le terrain face à un nombre équivalent de personnes répondant à l’appel du collectif savoyard contre les racismes et la haine. Cette action a été menée dans le cadre de la Journée internationale contre la torture. L’allée gravillonnée menant au Mémorial départemental pour les militaires savoyards morts pour la France lors des combats d’Afrique du Nord de 1952 à 1962 est devenu une sorte de no man’s land. De part et d’autres, se sont opposé drapeaux tricolores et drapeaux rouges, chants de marche et patriotique et Internationale. Ce face à face tendu a duré plus d’une demi-heure, chacune des troupes restant retranchée sur ses positions. Aucun débordement musclé n’a été à déplorer.

   
 
Mardi 19 février 2013: Mort d'un nouveau soldat français, dans le nord du Mali. Il s'agit d'un légionnaire du 2e régiment étranger de parachutistes, basé à Calvi (Corse). Il est décédé avec plusieurs autres militaires dans "un accrochage sérieux".
   
 
26 Décembre 2012:La stèle de Bigeard inaugurée le 5 décembre dernier, profanée ! La plaque cassée ... Pouvions nous attendre autre chose ! C'est malheureusement comme ça que sont honorés en France ceux qui ont servi avec courage le pays. Et ils veulent absolument une réconciliation,... mais avec qui ? Puisqu'ils sont tous seuls à le souhaiter: les autres ont trop de haine, ou alors ils sont révisionnistes...
   
  La biographie officielle des quatre soldats tués samedi en Kapisa,
   
 
9 septembre 2012: à Castres, des militaires du 8e RPIMa traités de « sales Français » ! posté par NP Info Midi-Pyrénées.
   
  Quatre militaires tués en Afghanistan,
   
Décès de Pierre Schoendorerffer,
   
  Trois militaires tués,

Documentations
Archives
Revue de presse
Espace privé
 
Rechercher
Laissez un commentaire
Thématique
Vidéothèque